Faire un don en ligne

INTERVIEW

Interview de Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Publié le 31 Août 2022

SOLAAL est un acteur essentiel fait de femmes et d’hommes qui portent la solidarité au quotidien et nous continuerons d’être à vos côtés pour vous accompagner dans cette mission essentielle »

Marc Fesneau Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire.

Quelles sont vos priorités concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire et la précarité alimentaire ?

Précarité et gaspillage alimentaire sont des défis que nous devons aborder collectivement. Il est difficile de concevoir qu’on puisse gaspiller d’un côté et que, quelques kilomètres plus loin, des situations de précarité alimentaire persistent. L’élu local que je suis croit à des solutions au niveau individuel et territorial. Chaque action compte. C’est pourquoi j’en appelle à la responsabilité de chaque acteur.

Depuis plus de 5 ans, le Gouvernement soutient les synergies locales, à travers notamment la mise en place des projets alimentaires territoriaux (passés de 182 en 2021 à 370 en 2022) ou le dispositif de soutien aux cantines scolaires, prolongé jusqu’au 31 octobre 2022, et qui permet notamment de former les opérateurs aux enjeux de gaspillage alimentaire et de valoriser les produits sains et locaux. Nous avons aussi durci la réglementation sur les invendus alimentaires pour que de véritables chaînes de solidarité puissent se créer au niveau local et bénéficier aux plus précaires d’entre nous.

Toutes ces mesures prennent du sens quand des acteurs associatifs les font vivre, comme SOLAAL. Vous êtes le parfait exemple d’une initiative humaine qui crée du lien entre producteurs et associations pour valoriser les surplus de production agricole. Je suis fier que mon Ministère ait pu être à vos côtés et nous continuerons à l’être.

Comment envisagez-vous le chèque alimentaire dont la mise en place a été confirmée par la Première ministre ?

Le chèque alimentaire est une mesure essentielle pour le pouvoir d’achat des Français, notamment pour nos concitoyens les plus modestes. Le Gouvernement s’y était engagé et il verra le jour.

Comme l’a précisé la Première ministre, le dispositif sera déployé en deux temps : une mesure immédiate pour faire face à l’inflation à la rentrée (100 euros par ménage, avec 50 euros supplémentaires par enfant) puis, à moyen terme, comme l’a annoncé la Première ministre, un dispositif plus pérenne. Sur ce second point, nous devons avancer en concertation avec tous les acteurs et notamment ceux de la lutte contre la précarité alimentaire dont vous faites partie. Beaucoup de questions se posent sur les conditions d’application (produits transformés ou non, français ou non, bio ou non…) et nous devons trouver des réponses ensemble. Notre impératif est d’aboutir à un dispositif simple, qui fonctionne et permette avant tout d’être au plus près des besoins des Français confrontés à ces difficultés.

Comment situez-vous SOLAAL dans un contexte de montée de la précarité et d’une tension sur la demande de produits agricoles ?

Tout d’abord, il faut rappeler et saluer toute l’action que SOLAAL mène depuis de nombreuses années. Votre action déterminée nous rappelle combien la solidarité est une valeur ancrée dans notre monde agricole. Votre rôle est essentiel, nous le reconnaissons. C’est bien pour cela que le Gouvernement a été à vos côtés via le plan France Relance et a permis de financer notamment l’installation d’antennes régionales en Ile-de-France et en Auvergne Rhône Alpes.

Alors qu’un grand nombre de nos concitoyens connaissent des difficultés, je sais à quel point vous êtes en première ligne et je tiens sincèrement à remercier vos donateurs et tous les bénévoles qui font vivre ce formidable réseau. SOLAAL est un acteur essentiel fait de femmes et d’hommes qui portent la solidarité au quotidien et nous continuerons d’être à vos côtés pour vous accompagner dans cette mission essentielle, et plus particulièrement lors des Journées nationales du don agricole, que vous organisez chaque mois de septembre qui bénéficient du Haut patronage du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire.

Publié le 1 septembre 2022