Quand la jeunesse se forme à l’antigaspi !

 

SOLAAL est intervenue dans trois écoles en mars 2018 pour sensibiliser les jeunes à la problématique du gaspillage alimentaire, ainsi que pour leur présenter l’association.

Une première présentation a eu lieu à AgroParisTech avec les étudiants de deuxième année, de l’unité d’enseignement sur les organisations d’aide alimentaire. Déjà connaisseurs du secteur agricole, l’objectif était de leur donner une vision globale des raisons et de la destination des produits invendus et d’insister sur l’organisation du secteur agricole pour l’aide aux plus démunis. Deux études de cas sur des dons agricoles leur ont permis de se mettre en situation et de se rendre compte des contraintes opérationnelles !

Intervention de SOLAAL dans une classe de CM1 du XXème arrondissement à Paris

La deuxième intervention a eu lieu dans une école primaire du XXème arrondissement avec des élèves de CM1, où les élèves suivent un programme dédié à l’entraide et la solidarité. Ce projet a été proposé par la Ligue de l’enseignement de Paris en partenariat avec l’association L’Ecole de la Philanthropie et créé à l’initiative des Fondations Rothschild et de la Fondation de France. Déjà très sensibles à la problématique du gaspillage alimentaire, il était question de les initier aux spécificités de la solidarité agricole, via SOLAAL. Il était rassurant de voir un jeune public aussi averti et intéressé ; les élèves connaissaient des associations d’aide alimentaire et le gaspillage, ils étaient curieux de mieux connaître le secteur agricole.

Enfin, la Plateforme ecclésiale pour le service civique a organisé le 27 mars une formation civique et citoyenne sur la thématique « Ecologie et société » où SOLAAL est intervenue pour présenter l’association et répondre aux questions des jeunes, âgés de 16 à 25 ans. Les présents sont notamment intervenus pour témoigner de leur admiration face à la solidarité des agriculteurs eux-mêmes en difficulté.

Ces expériences illustrent que la recommandation, issue des Etats généraux de l’alimentation, de former à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à la culture de l’alimentation trouvera un accueil positif auprès du jeune public.