Interview de Jean-Michel Hamel

 

« SOLAAL c’est simple comme un coup de fil ! », selon Jean-Michel HAMEL, secrétaire général de la FRSEA de la Manche


Jean-Michel-Hamel
Pourquoi vous êtes-vous engagé dans SOLAAL ?

Je ne me suis pas posé de questions. J’ai vécu dans le syndicalisme agricole, ce qui suppose d’être tourné vers les autres, d’avoir des valeurs de partage, de solidarité. Il me semblait évident de donner suite à l’appel de Jean-Michel Lemétayer, relayé par Angélique Delahaye, et d’y apporter ma petite contribution.

Comment monte-t-on un relais SOLAAL ?

La FRSEA Basse-Normandie a invité SOAAL à venir présenter l’association et ses activités. Puis nous avons fait un appel à des volontaires. Nous n’avons pas attendu le lancement officiel du relais le 16 novembre dernier, pour organiser des dons. Ainsi dès décembre 2014, lors de l‘événement Normandie-cité, nous avons réalisé un don de légumes et organisé une chaîne du don symbolique entre les agriculteurs et les associations bénéficiaires. Puis nous avons renouvelé cette action pour la Journée nationale du don agricole le 17 septembre 2015. La Normandie est une grande région maraîchère et c’est normal que nous en fassions profiter nos concitoyens les plus démunis. Même si les agriculteurs sont en crise, ils sont prêts à continuer leurs efforts pour être solidaires.

Quels sont les objectifs de ce relais ?

Il s’agit de récupérer le plus de produits possibles pour les donner ; ce peut être des écarts de tri, des refus de palettes, des problèmes d’étiquetage etc. Nous souhaitons aussi développer le glanage en champ, sur la base de la convention élaborée par SOLAAL et en lien avec des organismes locaux d’insertion, par exemple.

Comment convaincre de donner ?

C’est en faisant connaître SOLAAL auprès des agriculteurs et en leur expliquant que donner, « c’est simple comme un coup de fil ! » : il suffit d’appeler SOLAAL, qui prend en charge l’organisation du don.

Par ailleurs, la solidarité contribue à donner une belle image de l’agriculture ; on en a parfois besoin ! On peut à la fois manifester et donner ! De plus, la solidarité fait aussi partie de l’action syndicale.