Interview de Patrick Lerigner, membre de la Fondation Lemarchand 

 

« Le développement stratégique de SOLAAL, pour augmenter le nombre de dons par des produits frais, permet de mettre en avant le monde agricole et sa générosité naturelle. » selon Patrick LERIGNER, membre de la Fondation Lemarchand

Pouvez-vous nous présenter la Fondation Lemarchand ? 

La Fondation Lemarchand est un projet partagé par tous les membres de la famille Lemarchand (parents, enfants, gendres et belles filles et les plus proches collaborateurs de son entreprise familiale dont je faisais partie), au service de l’Homme et de la Terre. 

Elle soutient les associations qui cherchent à développer des modes de vie et des comportements écologiques, en respect avec la Terre, plus particulièrement dans les domaines de l’agro-écologie et de l’alimentation. Elle cherche également à promouvoir des relations privilégiées de l’Homme avec une nature préservée qui lui permettra de se construire et de se soigner. 

Enfin, elle participe à faire vivre des projets d’éducation intégrant une pédagogie de la nature. 

Les dotations de la Fondation proviennent des dividendes de Nature & Découvertes, société créée par la famille Lemarchand et qui a toujours cherché à se mettre au service des relations de l’Homme et la nature, tout en prônant un capitalisme d’intérêt général au service de valeurs qui lui sont chères.  

Patrick Lerigner

Quels sont vos domaines d’intervention ? 

La Fondation Lemarchand pour « l’Équilibre entre les Hommes et la Terre » soutient des projets associatifs favorisant le respect, la préservation et l’utilisation durable de la nature. Les modes de vie et comportements, la solidarité sociale intergénérationnelle, la sensibilisation, l’éducation et les activités de plein air sont au cœur de sa mission. 

Sous l’égide de la Fondation de France, en 11 ans d’activité, elle a soutenu 396 projets pour 203 associations, dont les deux tiers en France et un tiers dans 29 autres pays, à travers quatre pôles d’intervention : 

  • Une Nature pour nourrir l’Homme 
  • Une Nature pour (re)construire l’Homme 
  • Une Nature sauvage et précieuse
  • Une Nature pour éduquer et sensibiliser l’Homme. 

Après plusieurs années à développer ces quatre pôles, la Fondation Lemarchand a décidé de mettre en avant pour les prochaines années le troisième pôle, « Une nature sauvage et précieuse ». 

Quelles sont les raisons qui vous ont amené à soutenir des initiatives du monde agricole et de SOLAAL, en particulier ? 

C’est naturellement à travers le premier pole que la Fondation a financé l’association SOLAAL à deux reprises.  

Dans un premier temps, pour innover dans le fonctionnement de SOLAAL en régionalisant son action avec une personne dédiée à 100 % au développement des dons agricoles en région.  

Cette régionalisation s’est avérée un franc succès puisqu’elle a fait croître les dons de la région « Hauts de France » de façon très sensible, aidant les associations alimentaires locales à s’approvisionner en produits frais, beaucoup plus qu’elles ne le faisaient auparavant. 

Pour accompagner ce développement, la Fondation Lemarchand aide à nouveau, sur trois ans, l’association SOLAAL à hauteur de 20 K€ chaque année. 

Cette aide est importantcar elle va permettre de pérenniser l’action de SOLAAL tant au niveau national que régional en renforçant l’équipe nationale qui en avait besoin : plus de 16 500 tonnes de dons distribués, soit près de 33 millions de repas gérés par seulement deux personnes sur une durée de six ans ! 

Fort de ce soutien elle permet aussi à SOLAAL audelà des dons gérés au quotidien de focaliser son action sur la régionalisation en dupliquant le succès de la région « Hauts de France ».  

Ce développement stratégique, pour augmenter le nombre de dons par des produits frais, permet aussi de mettre en avant le monde agricole et sa générosité naturelle. Elle tisse des liens, durables parce que locaux, entre les agriculteurs et les associations alimentaires. Cette solidarité partagée participe fortement à la mobilisation des membres de l’association SOLAAL comme ceux de la famille Lemarchand.  

Sur le plan environnemental, cher à la Fondation Lemarchand, SOLAAL augmente son impact en tant qu’acteur de l’économie circulaire en offrant des débouchés aux produits invendus, mal calibrés ou en surstock. Le gaspillage alimentaire s’en trouve ainsi d’autant diminué 

Ce dernier point réunit à nouveau la Fondation Lemarchand et l’association SOLAAL 

Ayant la chance de participer à l’une comme à l’autre, je vois que beaucoup de points les unissent : la cohérence de l’action, une vision du monde toujours positive mais surtout la qualité humaine des gens qui les constituent et qui fait de moi un grand privilégié ! 

PATRICK LERIGNER