Les coopératives fruitières généreuses en temps de crise

 

photo pommeBlue Whale, Les Vergers d’Anjou, La Martinoise, et la Reinette Fruitière, spécialisées dans l’exportation fruitière, ont fait le choix d’offrir leurs pommes aux bénéficiaires de l’aide alimentaire, suite à l’embargo qui existe depuis fin 2014 en Russie. En effet, ces entreprises ont dû trouver de nouveaux marchés européens et de fait, le marché français s’est retrouvé saturé.

Ces quatre coopératives ont déjà donné depuis 2014* :

  • Blue Whale : 4453 tonnes
  • Les Vergers d’Anjou : 468 tonnes
  • La Martinoise : 249 tonnes
  • La Reinette Fruitière (depuis décembre 2015) : 10,6 tonnes

SOLAAL a géré pour ces coopératives 76,5% du volume total des pommes distribuées dans le cadre du retrait communautaire entre août 2015 et janvier 2016. Lors de la première campagne, SOLAAL avait géré 70% de ce volume.

Ces actions solidaires sont effectuées alors que les indemnisations forfaitaires, prévues par la Commission européenne, ne couvrent pas tous les frais réels de production, ni de conditionnement, ni de transport. La coopérative Blue Whale, par exemple, exporte habituellement des pommes par camions entiers. Or, elle accepte de conditionner ces pommes en plus petits lots, de les livrer jusque dans les entrepôts des associations, afin de répondre à leurs besoins. Une personne a d’ailleurs été affectée pour gérer la logistique des dons.

SOLAAL remercie toutes ces coopératives qui ont privilégié le don. La mesure de compensation court jusqu’à fin juin 2016. SOLAAL les encourage à poursuivre cet élan de générosité.

*Bilan à fin janvier 2016

Pour retrouver les informations relatives à l’embargo russe, cliquez ici.