Mesures antigaspi de la Commission européenne en 2016

 

Dans son Paquet pour l’économie circulaire, publié en décembre 2015, la Commission européenne prévoit pour 2016 des orientations en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire et notamment :

  • une méthodologie européenne commune pour mesurer le gaspillage alimentaire et définir des indicateurs pertinents ;
  • clarifier la législation de l’Union européenne relative aux déchets, aux denrées alimentaires et aux aliments pour animaux (sécurité alimentaire, traçabilité, responsabilité juridique, TVA, etc.) ;
  • faciliter les dons de denrées alimentaires ainsi que l’utilisation, si cela ne présente pas de danger, d’anciennes denrées alimentaires pour produire des aliments pour animaux ;
  • améliorer l’utilisation, par les acteurs de la chaîne alimentaire, de la date de consommation et sa compréhension par les consommateurs, notamment la mention «à consommer de préférence avant le».

La Commission reconnaît : « hormis les incidences qu’il a sur l’économie et l’environnement, le gaspillage alimentaire comporte également un volet social important : le don de surplus alimentaires devrait être facilité, pour que les personnes qui en ont le plus besoin puissent avoir accès à des aliments sûrs et comestibles ».

SOLAAL se félicite de voir repris, par la Commission européenne, un amendement du Parlement européen sur la nécessité de privilégier le don alimentaire, porté par Angélique DELAHAYE, présidente de SOLAAL et député européen.

Pour en savoir plus…

Source : https://www.solaal.org/wp-content/uploads/2014/06/communication-action-plan-for-circular-economy_en-3-12-15-foodwaste-p-14.pdf